Home

Retour 17.11.2020

GaDia, la jeune pousse valaisanne qui a développé un test de diagnostic rapide COVID-19

La start-up GaDia a développé un test de diagnostic rapide pour la détection des anticorps contre le COVID-19. Le test est actuellement vendu par l’entreprise Augurix, sous la marque Simtomax® CoronaCheck. Ces deux entreprises basées au BioArk de Monthey démontrent une nouvelle fois l’importance du Valais dans le domaine des sciences de la vie ! 

Jeune start-up spécialisée dans le développement et la fabrication de tests de diagnostic rapide en infectiologie, GaDia a opéré, en mars dernier, un revirement dans ces projets pour se concentrer pleinement au développement d’un nouveau test rapide COVID-19. « Nous avons travaillé dur pour développer ce test en quatre mois, dans le laboratoire de diagnostic du BioArk, à Monthey », explique Percevent Ducrest, CEO de la jeune pousse.  L'accès à ce laboratoire équipé a permis un développement rapide et réussi. Globalement, la crise COVID-19 a eu un impact positif sur GaDia, en termes de recherche et développement et de ventes. Elle a notamment permis à la start-up de gagner en visibilité et d’attirer de nouveaux clients et investisseurs. 

 

Aider les professionnels de la santé à sauver des vies ! 

« Notre objectif était de développer un test rapide pour aider les professionnels de la santé à sauver des vies. Nous continuerons à travailler dur pour atteindre cet objectif. » C’est dans cette optique que GaDia a développé un partenariat avec l’entreprise Augurix, pour les aspects commerciaux, marketing et logistiques liés à la vente de leur nouveau produit. Bénéficier de l’expertise et des compétences de cette PME reconnue dans le secteur des biotechnologies a permis à la start-up de réagir rapidement et construire un projet solide. 

Quand on demande à GaDia dans quelle mesure les aides cantonales ont permis de soutenir ce projet, elle ne peut que souligner l’utilité et l’efficacité des mesures. « Nous sommes très reconnaissants au Canton du Valais et au BioArk pour leur soutien. Un mécanisme de soutien au démarrage a été rapidement mis en place. Les frais de location des laboratoires et des bureaux ont été adaptés afin de réduire les charges. » En août dernier, une délégation fédérale s’est rendue au BioArk de Monthey pour découvrir le projet et discuter des futurs besoins de GaDia. Une excellente occasion pour celle-ci de présenter le travail effectué ! 

 

Source : BioAlps 

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark