Home

Back 01.03.2021

La jeune pousse montheysanne REM Analytics se dévoile !

L'analyse de l'ADN, en particulier lorsqu'elle est appliquée au microbiome, a le potentiel de fournir des solutions révolutionnaires dans d'innombrables industries. La start-up montheysanne REM Analytics étudie ces micro-organismes à travers le prisme de l'ADN, afin de découvrir de nouvelles opportunités dans les domaines de la nutrition personnalisée, de la médecine de précision, de l'authenticité alimentaire ou encore de l'agriculture, etc… Un projet se réalise dans les locaux du BioArk de Monthey ! 

Découvrez ci-dessous l’interview du fondateur de la jeune entreprise, le Docteur Paulo Refinetti. 
 

Comment a été fondée REM Analytics, qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans ce secteur spécifique de l'innovation ? 

Dr. Paulo Refinetti : L’idée de fonder REM Analytics m’est venue à la fin de mon doctorat à l'EPFL, avec les co-fondateurs Prof. Stephan Morgenthaler, Dr. Anna Surowska et Dr. Per Ekstrom en 2017. Je suis statisticien de formation, et pendant mon doctorat, j'ai tenté de modéliser le cancer et la croissance des tumeurs chez l'homme. J'ai réalisé que les outils de mesure que nous utilisions dans les sciences du vivant ne nous fournissaient pas les données spécifiques dont nous avions besoin.  

Mon directeur de thèse m'a fait découvrir les travaux du professeur Thilly sur la CTCE, qui est une méthode de détection des variations des séquences génétiques. Ensemble, nous avons pris conscience que nous pouvions détecter des mutations génétiques. Cela m'a frappé et j'étais dès lors convaincu que la CTCE pouvait devenir un outil de mesure important pour le domaine de la biotechnologie.  

J’ai alors commencé à travailler sur l'amélioration de cette nouvelle méthode (CTCE) en utilisant la bio-informatique et des modèles mathématiques. En unissant les différentes compétences au sein de notre équipe, nous étions prêts à proposer notre technologie sur le marché, assez rapidement. Avec comme résultat concret : la start-up REM Analytics, aujourd’hui soutenue par la Fondation The Ark.
 

Dites-nous en plus sur la solution que vous développez : à quel stade de développement du produit vous situez-vous ? 

Dr. Paulo Refinetti : L'analyse de l'ADN, en particulier lorsqu'elle est appliquée au microbiome, a le potentiel de fournir des solutions révolutionnaires, utiles pour d'innombrables industries. Si nous commençons à examiner les organismes ou les microorganismes en nous focalisant sur l'ADN, il est possible d'offrir de nouvelles solutions dans les domaines de la nutrition personnalisée, de la médecine de précision, des soins de la peau, de l'authenticité des aliments, de la gestion des bioprocédés ou même de l'agriculture. Ce qui est passionnant, c'est que ces domaines de recherche sont encore largement inconnus. 

En exploitant pleinement ces informations, les entreprises de pointe peuvent acquérir un avantage concurrentiel tout en maximisant le succès et l’efficacité de leurs projets de R&D.  REM Analytics fournit un service de recherche et développement de bout en bout pour y parvenir. Nous traduisons des échantillons biologiques bruts en données exploitables et faciles à utiliser pour les équipes de recherche. 

Notre service de recherche et développement se distingue notamment grâce à notre plateforme de mesure génétique exclusive. Cette technologie n'utilise pas le séquençage et peut donc atteindre un haut débit, une résolution au niveau de la souche et une précision quantitative inégalée. Le système est également très polyvalent, ce qui nous permet d'adapter l'analyse aux besoins spécifiques. Fournir une solution commence toujours par l'écoute du besoin du client. Nous discutons longuement avec nos partenaires pour comprendre leurs objectifs et leurs défis et nous adaptons notre analyse en conséquence. Nous effectuons ensuite l'analyse personnalisée dans nos laboratoires entièrement opérationnels au BioArk de Monthey.
 

Quelles sont les prochaines étapes pour REM Analytics ?  

Dr. Paulo Refinetti : Notre objectif principal pour ces prochains mois est de poursuivre les projets que nous menons actuellement avec nos différents partenaires. Nous sommes également impatients de rencontrer et de discuter avec des entreprises et des institutions locales, qui soutiennent l'innovation et cherchent à améliorer et intégrer des biotechnologies pour différencier leurs produits. 

A plus long terme, nous voulons accroître nos capacités en développant davantage de technologies CTCE, qui pourraient être utilisées dans d'autres domaines des sciences de la vie.

 

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark