Home

Back 24.02.2021

A Martigny, Debiopharm travaille (aussi) contre le Covid-19 !

Fruit d’une collaboration fructueuse avec différents partenaires et instituts de recherche, un patient atteint du Covid-19 a pu être traité en ce début d’année grâce à l’antiviral alisporivir, co-développé par l’entreprise pharmaceutique Debiopharm, basée notamment en Valais. Un signe encourageant pour le développement du site technologique de Martigny ! 

Debiopharm a participé à la deuxième phase d’un essai clinique initié par des chercheurs, dont l’objectif est d’évaluer l’efficacité et la sécurité d’un inhibiteur spécifique pour le traitement des patients COVID-19 hospitalisés à un stade précoce. L’objectif de cet essai est double : évaluer la réduction de la charge virale du Covid-19 chez les patients traités à l’alisporivir et analyser l’efficacité clinique et radiologique, la sécurité et la tolérabilité du composé allié au traitement de référence, par rapport au traitement de référence seul.  

Interviewé par le Nouvelliste, Bertrand Ducrey, CEO de Debiopharm, précise que la réussite d’un tel projet pourra renforcer le pôle de recherche anti-infectieux à Martigny. « Les compétences reconnues pour Debiopharm auront un impact en Valais au-delà du site de Martigny parce que nous collaborons étroitement avec la HES-SO de Sion et le BioArk de Monthey. Il ne s’agit pas d’une activité particulière liée à l’alisporivir, mais dans écosystème anti-infectieux valaisan qui est renforcé. » 
 

20 ans de recherche dans les antiviraux 
S’impliquant dans la recherche en matière d’antiviraux depuis plus de 20 ans, l’entreprise Debiopharm a maintenu son engagement dans la lutte contre le cancer et les maladies infectieuses. Malgré l’important engagement financier que représente cet essai, la société s’engage à faire don de tous ses revenus commerciaux potentiels pour financer la recherche contre les maladies infectieuses. 

Si la phase 2 de ce projet est concluante, Debiopharm pourrait s’associer à une grande société pharmaceutique mondiale ou à un organisme de santé publique pour favoriser un accès rapide et étendu aux patients. Affaire à suivre donc.  

 

Sources : Communiqué Debiopharm et Article Le Nouvelliste 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark