Home

Retour 30.08.2016

Debiopharm va développer son site de production de Martigny

Excellente nouvelle pour l’économie valaisanne et pour le domaine des sciences de la vie en particulier! L’entreprise Debiopharm, active dans le diagnostic et les biotechnologies, va mettre en place une seconde ligne de production sur son site de Martigny. Ces investissements, qui se montent à plusieurs millions de dollars, visent à commercialiser rapidement les tests de diagnostic développé par la société GenePOC, dans laquelle Debiopharm a investi. Des emplois seront créés, annonce mardi Debiopharm dans un communiqué.

 

Au-delà du développement de médicaments, le diagnostic a toujours occupé une place importante dans la stratégie du groupe Debiopharm. Ce nouvel investissement confirme la cohérence d’offrir des technologies au point de service et des traitements au bénéfice du patient. Debiopharm développe actuellement des antibiotiques à action très ciblée répondant à des besoins médicaux non satisfaits.

En complément, la technologie de GenePOC apportera des solutions diagnostiques rapides, en une heure ou moins et à prix très compétitif, pour une prise en charge optimale du patient. Le lancement commercial des tests GenePOC débutera cet automne en Europe et se poursuivra l’an prochain aux États-Unis et au Canada, d’abord avec des tests pour identifier les bactéries pathogènes les plus importantes et leurs marqueurs de résistance aux antibiotiques, puis ensuite les virus.

 

Plusieurs millions investis au coude du Rhône
Debiopharm envisage également d’investir plusieurs millions de dollars dans sa société valaisanne à Martigny. Ce financement, créateur d’emplois supplémentaires, permettra le déploiement d’une ligne de production destinée à fabriquer le consommable utilisé pour les tests de GenePOC.

« Notre vision de la santé ne s’arrête pas aux médicaments. Aujourd’hui, le patient ne souhaite plus acheter un traitement, mais un état de santé. La prise en charge ne doit plus seulement être thérapeutique, mais globale. Pour cette raison, en plus des antibiotiques que nous développons, nous souhaitons offrir des diagnostics « d’interventions » rapides et un monitoring assurant le suivi des traitements. Le diagnostic influence directement 70 à 80 % des décisions alors qu’il ne représente que 2% des coûts de la santé. L’information est un vrai besoin dans le monde médical », explique Thierry Mauvernay, coprésident et administrateur délégué de Debiopharm Group.

 

Informations complémentaires : www.debiopharm.com
Source : communiqué de presse Debiopharm
Crédit photo : Valais Wallis Promotion

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark