FR | DE | EN
 


NEWSLETTER

Abonnieren Sie unseren Newsletter

EVENT THE ARK

Abonnieren Sie für Einladungen erhalten

08.03.2012 - Aktualitäten

L'entrepreneuriat : un domaine réservé aux hommes ?

Entrepreneuriat fémininA l'occasion de la Journée internationale de la Femme, la Fondation The Ark s'est interrogée  sur la représentation des femmes dans le monde de l'entrepreneuriat. Avec 39'671 nouvelles entreprises créées, l'année 2011 a été une année record pour la Suisse en matière de création d'entreprise. La proportion entre les hommes et les femmes qui se lancent dans le monde de l'entrepreneuriat est cependant fortement inégale. La question de savoir si l'entrepreneuriat est un domaine essentiellement prisé par les hommes est donc intéressante.
 

D'après une étude de startups.ch, en 2011 en Suisse, un peu plus de 75% des entreprises sont créées par des hommes. Il n'y a donc qu'un quart des entreprises qui sont fondées par des femmes. Cependant,  l'entrepreneuriat féminin a pris au cours des vingt dernières années une importance de plus en plus grande. Les domaines d'activités dans lesquels les femmes sont les plus représentées pour la création d'entreprise sont les services (72%), l'agriculture (14%) et l'industrie (12%).

Depuis de nombreuses années, la Fondation The Ark soutient de nombreux entrepreneurs en Valais dans le processus de création d'entreprise. Nous nous sommes donc interrogés sur la répartition entre hommes et femmes pour les projets et entreprises de la Fondation.

 

5% de femmes entrepreneurs chez The Ark

Depuis son lancement en 2004, la Fondation The Ark a soutenu 85 projets d'entreprise. A l'heure actuelle, environ 50 start-up bénéficient de l'appui de coaches. La répartition entre entrepreneurs hommes et femmes est fortement disproportionnée. En effet, 5% des start-up ont été créées par des femmes. Ce chiffre s'explique par le fait que les trois domaines soutenus par The Ark (sciences de l'information et de la communication, sciences de l'ingénierie et sciences de la vie) sont en majorité des secteurs d'activités prisés par les hommes. En comparaison avec les 3% de femmes créatrices d'entreprise dans le secteur de l'industrie en Suisse, l'Incubateur The  Ark se situe donc légèrement au-dessus de la moyenne. Reste que la ressource que constitue l'entrepreneuriat féminin pourrait être davantage valorisée.

 

« Faire preuve de créativité et d'organisation »

Anne-Claude Luisier, lauréate du Prix femme entrepreneur 2010 et directrice de SensoCreativ à Sierre, apporte un avis éclairé sur le sujet.

« Lorsque je participe à des journées ou à des conférences liées à l’entrepreneuriat, l’immense majorité des participants est de sexe masculin. Je me suis rendue compte que la vision de l’entreprise donnée à ces occasions est celle d’une création d’entreprises orientées vers la performance, le rendement et le chiffre d’affaires. De mon côté, j’ai choisi de créer une entreprise qui me permette de gagner durablement ma vie et de générer des emplois. Cette entreprise doit aussi, pour tous les collaborateurs, permettre un équilibre entre vie de famille et vie professionnelle.

Cette façon plus féminine de voir l’entreprise ne peut-elle pas également être valable ? En effet, pourquoi serait-il plus louable ou admirable de créer une entreprise dont l’objectif est de générer le maximum de profit plutôt que de créer une entreprise rentable dont l’un des objectifs principaux est de privilégier la « work life balance » ?

Peut-être n’est-ce qu’une affaire de communication ou de perception différente d’une même réalité, mais pour moi, c’est cette seconde vision de l’entreprise qui m’a habitée lorsque je me suis lancée dans l’aventure de l’entreprenariat. Ainsi, si démarrer une start-up demande une grande disponibilité qui peut faire peur, c’est également la possibilité de faire preuve de créativité et d’organisation, de défendre ses valeurs et pourquoi pas, de faire un peu évoluer le monde professionnel actuel vers une vision plus féminine.»

Au fil des générations, les femmes ont fait preuve d'ingéniosité et de solidarité pour faire leur place dans le monde des affaires. A l'heure actuelle, l'entrepreneuriat est encore largement un univers d'hommes mais de plus en plus de femmes s'y lancent avec succès avec des valeurs différentes des valeurs masculines.

 

Zoom sur trois entreprises féminines de la Fondation The Ark

  • SensoCreativ est une société spécialisée dans l'évaluation et le marketing sensoriels, fondée en 2007 et installée au c?ur du Valais. Créée par Anne-Claude Luisier, l'entreprise conseille ses clients dans l'élaboration de tests sensoriels, de nouveaux produits alimentaires et d'outils de promotion pour une alimentation alliant santé et plaisir.
  • Metrastat est une société fondée par Cassandre Stapfer. L'entreprise conçoit et commercialise des étuves automatiques destinées à tester la résistance des matières plastiques à la chaleur.
  • Activemetrics propose une solution dynamique de fixation des prix en fonction des prévisions de vente et de l'évolution des réservations pour les hôteliers.  L'entreprise a été cofondée en 2003 par Diana Jelescu.

Sources :
SECO
startups.ch


SUCHEN

 

ACTUALITATEN

16.04.2014 - Aktualitäten

Un centre de recherche et d'évaluation en sécurité biométrique a vu le jour

Le premier centre européen de recherche et d’évaluation en sécurité biomét...

15.04.2014 - Aktualitäten

Pharmalp: Trois nouveaux soins sur le marché

  Depuis une dizaine de jours, l'entreprise valaisanne Pharmalp commercialise tr...